Le fluor renforce l'émail des dents

Le fluor diminue le risque de caries

Un dosage adéquat du fluor est indispensable

Le fluor, quelles recommandations ?

Depuis plusieurs années, les campagnes de prévention ont permis d’obtenir une amélioration considérable de la santé bucco-dentaire. L’utilisation du fluor, par voie générale et en application locale, reste la méthode la plus efficace pour prévenir la carie.

Le fluor, un élément essentiel

Le fluor fait assurément partie de la santé dentaire en jouant un rôle essentiel dans la protection des dents. Cet oligoélément se fixe au niveau de l’émail pendant la formation des germes dentaires, entre 0 et 12 ans, lors d’un apport fluoré par voie générale (gouttes ou comprimés).
Après l’éruption dentaire, le fluor administré par voie locale (dentifrice, gel, vernis ou bain de bouche), renforce l’émail en favorisant sa reminéralisation et diminue la quantité de plaque dentaire à la surface des dents.
Depuis plusieurs années, il est possible de déposer de manière indolore un matériau fluoré (résine fluide) sur les sillons des dents de 6 et 12 ans afin d’éviter la progression carieuse.

Attention au surdosage

Comme tout produit actif, le concept de dosage doit rester présent : un excès de fluor, toutes origines confondues (ingestion de dentifrice chez l’enfant, eau du robinet, eau en bouteille, gouttes ou comprimés) est nuisible, comme toute autre prise excessive de médicaments. Un surdosage en fluor peut provoquer une fluorose qui se manifeste par l’apparition de taches disgracieuses sur les dents.

L’enfant et le bilan fluoré

Pour éviter un surdosage, il est indispensable, avant toute prescription de fluor, d’établir avec votre chirurgien dentiste ou votre pédiatre un « bilan fluor » de l’enfant. Ce bilan vise à évaluer la quantité quotidienne de fluor absorbée par l’enfant dans son eau de boisson et son alimentation, afin de prendre une décision concernant la prescription d’une supplémentation fluorée (gouttes ou comprimés).

Connaître la dose de fluor dans l’eau de consommation.

  • Pour l’eau du robinet, se renseigner auprès de la municipalité.
  • Pour l’eau embouteillée, la teneur en fluor n’est pas toujours indiquée sur les étiquettes. Pour connaître la teneur en fluor des principales eaux en bouteilles, Cliquez ici

Pour en savoir plus, 3 fiches pratiques de l'UFSBD :
"Fluor : des atouts concrets à votre disposition"
"Fluor : les nouvelles recommandations"
"Dentifrices fluorés : une prescription adaptée à chaque patient"

Nos conseils

  • Chez la femme enceinteLa supplémentation en fluor pendant la grossesse n’apporte aucun bénéfice chez l’enfant pour sa dentition provisoire et définitive.
  • Chez le nourrisson de 0 à 2 ans
  • En l'absence de source de fluor autre que les eaux de boisson ou de préparation des biberons, la prescription de fluor sous forme de gouttes ou de comprimés est systématique. Pour la préparation des biberons, il faut utiliser de l'eau non fluorée ou à très faible teneur en fluor (inférieure ou égale à 0.3 mg/l).
  • Chez l’enfant de 2 à 6 ans
  • La prescription de gouttes ou de comprimés doit être adaptée aux autres sources d’apport en fluor (eau de boisson, sel fluoré ou dentifrice) de manière à ne pas dépasser la dose recommandée.
  • Les enfants de moins de 6 ans doivent utiliser des dentifrices dont la teneur est inférieure ou égale à 500 ppm. La quantité de dentifrice à utiliser doit être de la grosseur d’un pois et les enfants doivent bien se rincer la bouche et recracher le dentifrice.
  • Chez l’enfant de 6 à 12 ans
  • Le fluor est éventuellement apporté par l'eau fluorée et par le sel fluoré. Les enfants de plus de 6 ans peuvent utiliser des dentifrices dosés à partir de 1000 -1500 ppm de fluor/100g (100 à 150 mg de fluor /100g).
  • Après 12 ans
  • La minéralisation des dents étant terminée, seule l'utilisation de dentifrices fluorés est recommandée.

Article rédigé par le praticien le 01/10/2008